L’ordi de Laurence en panne
L’ordi de Laurence en panne

En ce samedi, début d’après-midi, je ne faisais rien de spécial quand mon téléphone sonna. Je décroche et je reconnais tout suite la voix de Laurence, cette petite brune aux petits tout petits seins mais un cul d’enfer, habitant à 5 minutes de chez. Elle m’explique rapidement que son ordinateur est en panne et voudrait savoir si je peux passer voir ce qui se passe.
N’ayant rien de prévu pour le reste de la journée je lui dis que j’arrive et 5 minutes après je suis devant chez elle. Je sonne à la porte et je l’entends me dire d’entrer. Je pousse la porte et elle me dit de monter au bureau pour la rejoindre. Je monte les escaliers et en arrivant je la trouve ravissante en mini-jupe plissée et débardeur un peu large pour son corps si frêle. Je lui fais la bise pour la saluer et après une courte discussion sur son problème je pense ne pas en avoir pour longtemps à trouver ce qui ne va pas sur son micro.
Je m’installe sur le fauteuil devant l’ordi et le met en route. A peine allumé elle veut me montrer un truc et elle se penche devant moi me laissant une vue plongeante dans son débardeur qui me laisse voir ses petits seins sans soutien-gorge. J’ai du mal à détacher mes yeux du spectacle et immédiatement je sens une érection monter en moi.
Une fois l’ordi en route j’essaie de me connecter sur internet mais pas de connexion. Je lui demande où se trouve sa box pour vérifier les connexions et elle m’indique du doigt l’emplacement derrière le bureau posée par terre me dit-elle. Je m’agenouille pour regarder et vérifier si tout est bien branché et au moment où je me retourne pour me relever je la vois accroupie à côté de moi jambes ouvertes. Je ne peux qu’admirer sa chatte toute lisse qui brille surement déjà couverte de cyprine et cette fois mon érection repart de plus belle.

Je continue mon inspection et elle est continue ses positions suggestives. Je sais qu’elle n’a plus de mec depuis plus d’un an et je commence à me dire qu’elle a peut-être envie de jouer un peu.
Je finis par trouver le problème et je fais des tests pour vérifier. Tout fonctionne et elle est heureuse même si je sens bien qu’elle aurait aimé que je trouve moins vite. Je cherche un peu dans les favoris et j’en trouve un qui se dirige sur un site porno. Sans rien dire j’ouvre la page et je la regarde. Elle rougit un peu mais sans se démonter elle m’explique qu’elle n’a plus de mec et qu’il n’y a pas de raison à se faire du bien. Je lui réponds d’abord avec un large sourire puis je lui demande si elle a fait exprès de me dévoiler son intimité en se penchant et en écartant bien ses cuisses.

Sans aucune hésitation elle me dit que oui elle aime l’exhibition et le sexe et que si j’ai envie de me faire payer en nature elle accepterait volontiers. Ma bite étant bien gonflée je lui demande alors de se mettre nue ce qu’elle se dépêche de faire en enlevant sa jupe et son débardeur.
Je suis surpris par la vitesse à laquelle elle retire tout et elle me demande d’en faire autant ce que je fais sans attendre.

Elle s’approche alors de moi et me prend la queue avec une main et commence à me branler et elle colle sa bouche contre la mienne. Sa langue s’insère dans ma bouche et elle me roule une bonne pelle qui m’excite encore plus. Je colle une main sur un sein petit mais ferme avec un téton dur et l’autre sur son cul bien rond. Elle recule sa bouche de la mienne et me dit qu’elle adore le sexe et par-dessus tout se sentir remplie de partout et qu’elle adore la vulgarité en baisant. Jamais auparavant je n’aurais pensé qu’elle était aussi salope.

Elle se baisse alors devant moi et embrasse ma bite tendue avant de la lécher sur toute sa longueur. Puis au bout d’une minute elle enfourne mon pieu et commence à me sucer divinement bien en caressant mes couilles. Elle s’applique sur ma bite et je me laisse faire un moment avant de la pousser vers sa chambre pour l’allonger sur son lit et me placer en 69 au-dessus d’elle. Commence alors un jeu de langues réciproque, la sienne autour de mon gland la mienne dans sa chatte puis sur son clitoris gonflé et rouge d’envie. Je n’arrête plus de le lécher et elle se crispe rapidement me serrant les couilles d’une main et me branlant avec l’autre bien enroulée autour de mon manche. Puis d’un seul coup elle lâche tout en poussant un cri et se met à jouir en m’arrosant de cyprine.
En plus d’une salope j’ai affaire à une femme fontaine et je peux me délecter de son jus abondant et délicieux. Je m’arrête de la caresser pour la laisser reprendre son souffle mais elle écarte bien ses jambes et les repliant et me demande de la prendre sans attendre. Elle veut sentir ma bite dans son ventre. Je me retourne sur elle et d’un coup j’enfile toute ma queue dans son ventre en lui faisant pousser un cri de plaisir. Je m’enfonce au plus profond que je peux et je reste calé comme ça un moment jusqu’à ce qu’elle me demande de la limer. Elle veut se faire défoncer la chatte et elle veut sentir mon jus couler au fond d’elle. Je commence alors doucement mon va et vient mais elle trouve que ce n’est pas assez et elle bouge pour essayer d’aller plus vite. Alors je prends la vitesse et je lui ramone la chatte de grands coups lui arrachant des cris à chaque fois que je suis au fond sa chatte. Je la sens resserrer son vagin pour mieux sentir mon pieu qui coulisse et peu de temps après elle jouit de nouveau m’arrosant le bas ventre de cyprine. Je ne m’arrête pas pour autant et elle fait plusieurs orgasmes de suite jusqu’à ce que je sente monter ma semence et que je me cale au fond de son puits trempé pour envoyer mes giclées de sperme au fond d’elle. Elle crie donne-moi ton foutre je veux tout et un nouvel orgasme la prend. J’ai le ventre arrosé de cyprine et mon jus rempli sa chatte en même temps.

J’arrête de bouger en restant au fond d’elle et je l’embrasse tendrement à pleine bouche. Nos langues se mélangent un long moment et lorsqu’elles se séparent enfin elle me demande de me retirer pour me sucer. Ma bite ramollie est pleine de mouille et elle l’enfourne pour déguster les traces de sperme et de cyprine. Elle la nettoie bien mais ne s’arrête pas là en me pompant de nouveau ce qui me redonne vigueur. Elle est contente d’elle et en me regardant dans les yeux elle me demande de lui mettre dans le cul. Je fais celui qui ne veut pas alors elle me supplie de l’enculer en se plaçant à 4 pattes devant moi. JE regarde son cul magnifique et je lui donne une petite claque ce qui la fait gémir mais cette fois elle m’ordonne de l’enculer sauvagement. Elle veut sentir ma bite rentrer dans son cul bien profond sans pitié car elle me dit qu’elle adore avoir mal au cul. Alors pour ne pas la contrarier je pose ma bite sur chatte et l’enfonce à fond pour la lubrifier et dans la foulée je la colle sur sa rondelle et je pousse ferment lui arrachant un cri de douleur. Je ne m’occupe pas de son cri et force, son sphincter s’ouvrant et ma bite est engloutie par son fondement rapidement. Je devine qu’elle doit en prendre souvent dans le cul et je lui dis, mais elle me répond que je suis le premier. Elle a l’habitude de se goder mais c’est encore mieux avec une bite.
Je fais alors un va et vient rapide et encore une fois elle se met à jouir arrosant cette fois le lit de cyprine. Son cul mouille rapidement et s’ouvre vite et je peux coulisser sans problème dans son intestin. Je vais de plus en plus vite et sa réaction ne se fait pas attendre. Elle a de nouveau deux orgasmes de suite et crie que son cul la brule mais que je dois continuer de l’enculer plus vite. J’obéis sans réticence et je finis par arroser son fion de foutre en le crachant bien profond.
Je reste un moment en elle mais ma queue se ramollie de nouveau et elle ressort toute seule de son trou du cul qui reste grand ouvert et qui dégouline de sperme et de son propre jus de cul. Elle se met deux doigts dans le cul pour faire sortir tout ce jus et elle les lèche après.

On s’allonge cote à côte et on se caresse doucement en s’embrassant jusqu’à ce qu’elle me dise qu’elle veut que je revienne la voir pour la baiser car elle a pris son pied et qu’elle adore ma bite. Je suis ravis de la proposition et je lui promets que je reviendrai mais que la prochaine fois je ferai des photos d’elle et même des films ce qu’elle accepte volontiers.