Amateur

Comment je suis devenu Leila 1
Je m’appelle Karim, je vous raconte une histoire qui m’est arrivée quand j’étais encore jeune et qui a fait de moi un travesti.
J’attendais la visite d’un ami dans ma chambre pour jouer à la console. Trouvant le temps long, je commençais à penser au sexe. J’étais vierge, n’ayant jamais rien fait, ni avec un garçon, ni avec une fille. L’un comme l’autre ne me dérangeait pas. Ma bite de taille très modeste (environ 08 cm en érection) était très dure dans mon caleçon. Je commençais à me toucher, soudain une idée me vint. Pourquoi ne pas aller dans la chambre de ma soeur pour trouver des sous-vêtements sexy afin de les sentir ?
Ma soeur Nadia avais 19 ans, elle était très jolie. Tous mes potes disaient qu’elle était belle. Moi j’étais plutôt frêle, ce qui fait que parfois, je pouvais lui prêter certains de mes t-shirts. J’entrais donc dans sa chambre après m’être assuré que la maison était vide. En ouvrant le tiroir de sa commode, je tombais sur un ensemble string, soutien-gorge, porte-jarretelles et bas noir. Je pris également une minijupe blanche ainsi qu’un top noir.

En entrant dans ma chambre, je bandais comme jamais. Ce qui m’inquiétait, c’est que je ne savais pas si c’était à cause du fait que je tenais les sous-vêtements de ma soeur dans les mains, ou parce que je m’imaginais déjà en train de les essayer. Ça serait ma première fois. Je m’assis sur mon lit, je me déshabillais entièrement. Puis j’enfilais le porte-jarretelles et le soutien-gorge puis les bas, je trouvai la sensation incroyable. Je perdis énormément de temps pour réussir à accrocher les attaches sur les bas. Ensuite, j’enfilais le string ficelle noir. En sentant la ficelle me rentrer entre les fesses, je faillis jouir sur place. Je me regardais dans le miroir pendant un très long moment, sous toutes les coutures. Je pris quelques photos de mes poses très féminines, à quatre pattes en écartant mes fesses avec les mains, penché en avant en cambrant au maximum les reins… Puis enfin, je terminais ma tenue en enfilant la minijupe qui m’arrivait juste en dessous des fesses. Et le top noir. Je me remis devant le miroir et recommençais mes poses. Soudain, la porte de ma chambre s’ouvrit. C’était Mahdi : un ami qui devait venir me voir pour un tournoi de console vidéo. C’était aussi mon meilleur ami.
Il ne put retenir un fou rire en me regardant et me dit:
-Tu es magnifique comme ça ! Mais pourquoi tu t’es habillé comme ça ?
Je lui répondis :
-C’est la première fois, je te le jure ! Ne dis rien à personne, je t’en prie !
Il me regarda de haut en bas et me dit :
-Écoute, je suis vierge, je n’ai jamais rien fait avec une fille… Alors, tu vas être ma nouvelle copine à partir d’aujourd’hui !
Je restais sans voix devant sa proposition. Pas parce que je n’y avais jamais pensé mais car il me semblait très excité. Je lui répondis donc :
-Ok, si c’est ce que tu veux. Mais on va faire quoi ? Tu ne veux quand même pas qu’on se tienne la main ?
De nouveau, il rigola et me dit :
-Tu vas commencer par me montrer ce que tu portes sous tes beaux vêtements, d’accord ma chérie ? Et ensuite, tu vas venir me sucer pendant que je regarde la télé.
Je le regardais en lui lançant un regard de défi. Je soulevai ma jupe et enlevai mon top. J’étais en sous-vêtements devant lui. Il s’assit devant le poste de télévision et m’appela:
-Leila, viens ici !
J’en déduis qu’il me parlait, je m’approchais de lui et il me dit :
-Allez, mets-toi sous la table et pompe-moi, petite chienne !
Je passais donc sous la table, complètement subjugué. J’ouvris sa fermeture éclair et sortis son zob, déjà bien dur. Il faisait bien 18 cm de long. J’approchais ma tête de cette chose que je voyais pour la première fois. Je léchais le gland tout en lui massant les couilles avec la main gauche. Puis j’avalais cette longue tige chaude et vivante, je faisais des va et vient avec ma tête en essayant d’aller le plus loin possible. Je bavais énormément, je le sentis durcir encore et soudain, de longs jets de sperme vinrent me taper le fond de la gorge. J’avalais comme je pouvais, je trouvais ça totalement à mon goût. Ensuite, je lui nettoyais bien le gland avec ma langue.
Mahdi me dit :
-Putain, t’es super douée, j’ai jamais connu ça en me branlant ! Allez ma chérie, viens me voir sur le canapé !
Je le rejoignis et me blottis contre lui. Il me dit :
-Demain, je m’occuperai de ton petit cul de chienne. T’as intérêt à être bandante. Et ça serait bien que tu t’épiles ce soir. Bon, moi je dois rentrer, alors à demain petite pute !
Il m’embrassa sur la joue et partit sans se retourner. Je restais seul sur le canapé et la seule chose qui me vint à l’esprit, c’est que j’avais vraiment trouvé ma voix au niveau sexuel…